La broderie traditionnelle palestinienne, un art qui se transmet de génération en génération

La broderie traditionnelle palestinienne, un art qui se transmet de génération en génération

Le 15/02/2019 par Ilham Younes

La broderie est une technique d’ornementation qui consiste à ajouter sur un fond préexistant, le plus souvent du tissu, un décor cousu au moyen de fils de couleurs et de textures variées. Ce savoir-faire est très répandu en Orient et a une valeur symbolique particulièrement importante dans les communautés palestiniennes.

En effet, en Palestine non seulement, mais également parmi la diaspora palestinienne, la broderie est un art qui se transmet de génération en génération. Les motifs cousus souvent de couleurs vives sur différents supports (tableaux, affiches, robes) puisent leurs sources dans des traditions religieuses ancestrales . La broderie a également une fonction sociale puisque chaque région de Palestine dispose de points de broderies, de motifs géométriques et couleurs qui lui sont propres. Ainsi, en fonction du vêtement porté il est possible de connaitre la provenance de la personne. Cet art a eu tendance à évoluer au fil du contexte politique sur le terrain. En effet, après la Nakba (catastrophe) en 1948 et la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël, la broderie palestinienne devient un outil de revendication identitaire fort au service de la résistance culturelle.

Véritable patrimoine culturel, la broderie est encore très largement portée par les femmes notamment à l’occasion de célébrations. Elle est une source d’inspiration pour de nombreux créateurs palestiniens toujours enclins à la réactualiser.


Pour aller plus loin :

https://ich.unesco.org/fr/exemples-de-patrimoine-vivant-de-la-region-00379

fr_FRFrench
fr_FRFrench