Balbeek, un chef d’œuvre artistique d’une valeur universelle exceptionnelle

Balbeek, un chef d’œuvre artistique d’une valeur universelle exceptionnelle

Le 09/11/2018 par Ilham Younes

Baalbek, Liban

Considéré comme l’un des sites les plus importants du Proche-Orient à côté de Palmyre et de Pétra, le site archéologique de Baalbek est situé à une altitude de 1150 m dans le nord de la plaine de la Békaa au nord-est du Liban. Les temples de Baalbek puisent leurs origines au moins à la fin du III millénaire avant Jésus-Christ.

D’abord sous la domination des Phéniciens dans l’antiquité, la ville pris le nom de Héliopolis durant la période hellénistique. Elle sera reprise par l’empire romain qui édifiera dans la cité des constructions d’une grande ampleur faisant de la cité l’un des vestiges les plus importants de l’architecture romaine de la période impériale. Les constructions colossales visibles aujourd’hui à travers les vestiges témoignent de la puissance et la richesse de l’empire romain à son apogée. Le site comprend parmi les plus grands temples romains les mieux conservés :

Le temple de Jupiter

Le temple dédié à Bacchus

Le temple de Vénus

Le temple de Mercure

L’association des croyances phéniciennes et des dieux du panthéon gréco-romain font de l’ensemble monumental de Baalbek un chef d’œuvre artistique d’une valeur universelle exceptionnelle. Il a rejoint la liste du Patrimoine Mondial en 1984.


Pour aller plus loin : 

fr_FRFrench
fr_FRFrench