Musée National de Beyrouth : l’histoire du Liban sous un toit culturel majeur

Musée National de Beyrouth : l’histoire du Liban sous un toit culturel majeur

Le 10/10/2019 par Victoire Haya Daher

Musée national de Beyrouth

Le Musée National de Beyrouth se situe au centre de la capitale libanaise. Le site de 5 500 mètres carrés, inspiré de l’architecture de renaissance égyptienne, contient plus de 100 000 pièces historiques. Parmi ces pièces, 1300 sont seulement visibles de façon permanente par le public suivant un ordre chronologique précis : de la préhistoire en passant par la période mamelouke et qui s’achève à l’ère ottomane.

Pendant la guerre civile libanaise (1975-1990), et en raison de son emplacement près de l’ancienne ligne verte (ligne de démarcation entre quartiers chrétiens et quartiers musulmans), le bâtiment a subi d’importants dommages. En dépit de cela, la plupart des objets ont été sauvés par l’instauration de mesures préventives de dernière minute. Aujourd’hui, et après une rénovation majeure sur plusieurs années, le Musée national de Beyrouth reprend un état stable et protégé, proche de son état initial.

Sa caractéristique principale : une collection riche et diversifiée. En effet, le musée est particulièrement célèbre pour sa collection d’anciens objets phéniciens dont des sarcophages, des mosaïques et des statues. Plus récemment des momies sont visibles par le public. Le Musée National de Beyrouth représente donc sous un même toit, une partie majeure de l’histoire du Liban. Il célèbre en outre l’histoire phénicienne du pays. C’est un endroit culturel incontournable et un joyau de la capitale libanaise : Beyrouth (très fréquentée) qui passe souvent inaperçu. Ce site d’une valeur exceptionnelle a pour mérite de rendre hommage au patrimoine et à l’histoire culturelle d’un pays noyé sous le poids des problèmes politiques.

fr_FRFrench
fr_FRFrench