Jerash,  une cité romaine préservée au cœur de la vie culturelle des jordaniens

Jerash, une cité romaine préservée au cœur de la vie culturelle des jordaniens

Temple d’Artémis

Situé dans le nord du Royaume hachémite de Jordanie, Jerash fait partie des sites archéologiques majeurs du pays. La cité antique Gerasa, de son nom grec, se caractérise par un état de conservation exceptionnel en dépit des occupations successives sur le site. Quant aux origines exactes de la ville, elles restent encore floues. On considère toutefois que le développement de la ville s’est accentué à partir du IIe siècle sous occupation romaine puis byzantine avec notamment la construction d’édifices majeurs : l’arche de triomphe, le temple d’Artémis ou encore l’hippodrome.

En partie ensevelie sous le sable, la cité antique, tombée dans l’oubli, ne refait surface qu’en 1806 lors de sa découverte par l’explorateur allemand Ulrich Jasper Seetzen. Les fouilles officielles ne débutent qu’en 1925 et finissent par s’intégrer en 1980 dans un vaste projet de coopération internationale, le Jerash Archeological Project.

Aujourd’hui, la cité romaine est un attrait touristique central pour la Jordanie puisqu’elle constitue le deuxième site le plus visité après Petra. Elle est également au cœur de la vie culturelle des jordaniens puisque tous les ans depuis 1981 a lieu l’été, au cœur du site, un festival d’art et de musique.

fr_FRFrench
fr_FRFrench