Qui sommes-nous ?

L’ Observatoire réunit des jeunes chercheurs et des experts qui œuvrent à la protection du patrimoine en Orient. Tous volontaires, notre base d’experts est localisée à Paris tandis que le reste des observateurs se trouve sur le terrain.

3°/ QU’ENTENDONS NOUS PAR PATRIMOINE?

Nous entendons par là, toutes les productions contenant l’empreinte de l’homme ˛artistiques, scientifiques, philosophiques, naturelles…) et qui ont un impact direct ou indirect sur les structures des sociétés. Il est toutefois nécessaire d’appréhender ce patrimoine à travers le prisme de l’ensemble des périodes historiques et des influences humaines qui ont traversé cette partie du monde. A noter que le patrimoine de ces pays ne se limite pas au seul produit de la civilisation de l’islam. Au contraire, il intègre toutes les périodes de l’histoire et tout le patrimoine humain qui se trouve dans le monde islamique.

4°/ QU’ENTENDONS NOUS PAR ORIENT ARABE ?

Il n’y a rien de plus mal défini que l’orient car ses frontières sont éminemment variables. C’est pourquoi, il y a autant de définitions que de modes de pensées au sujet de l’orient. De notre point de vue, et eu égard à notre intention initiale, nous souhaitons placer notre attention sur l’orient arabe traduit souvent par le terme arabe de Machreq. Il s’agit de la région géographique comprenant toute l’asie arabophone à savoir les pays suivants: Liban, Palestine, Jordanie, Syrie, Iraq, Arabie et Egypte. Il se différencie notablement du concept de Moyen-orient qui définit aujourd’hui un espace politique plus vaste allant du Maroc au Pakistan, et de celui du Proche-orient qui qualifie traditionnellement les pays dits du levant.

5°/ POURQUOI CETTE ATTENTION PORTEE SUR L’ ORIENT ARABE ?

Comme nous le mentionnons dans la Charte éditoriale, cette région géographique est particulièrement touchée par les crises et les conflits. De nombreux sites du patrimoine mondial ont été pris pour cible notamment depuis le début de la crise syrienne en 2011. Ces crises conduisent trop souvent à analyser la région d’un point de vue strictement géopolitique en évacuant la dimension profondément humaine des femmes et des hommes qui peuplent ces régions. L’orient arabe est trop souvent analysé, fantasmé mais trop peu souvent regardé en tant que tel.

6°/ POUR QUELLE FINALITE?

Créer un véritable espace de dialogues et de réflexions apaisé ouvert à tous et sans distinctions. Lutter contre les préjugés et contre les extrémismes violents de toutes sortes.

1°/ QUE FAISONS-NOUS ?

L’observatoire réunit des chercheurs et des experts qui oeuvrent à la protection du patrimoine en Orient. Concrétement, Patrimoine d’ Orient propose en ligne des publications de chercheurs ouvertes à tous. Parallèlement à ces travaux de recherche approfondis, nous offrons aux lecteurs la possibilité de découvrir, à travers des articles courts, des éléments du patrimoine matériel et immatériel de cette partie du monde. Enfin, nous encourageons les acteurs qui font l’actualité de ce patrimoine en diffusant leurs portraits en ligne.

2°/ QUELLE EST NOTRE LIGNE EDITORIALE ?

Trop souvent l’ Orient arabe est appréhendé à travers le prisme de ses luttes politiques. L’objectif de cet observatoire en ligne est de prendre le contre-pied de ce phénomène en mettant en lumière le patrimoine d’exception plurimillénaire de cette partie du monde en permettant à chacun de penser, de s’intéresser et de comprendre sa particularité. Autrement dit, penser l’ Orient arabe à travers son riche patrimoine. En effet, favoriser une meilleure compréhension de cette partie du monde à travers le prisme du patrimoine nous apparait central afin de mieux appréhender la complexité des identités en jeu. C’est encourager les discours de tolérance et de dialogue contre les préjugés et les extrémismes violents. C’est comprendre, a fortiori, l’influence du passage de différents peuples, cultures, religions et croyances sur la formation de ces patrimoines d’une richesse incommensurable. C’est replacer, l’analyse du point de vue du patrimoine. Enfin, il ne s’agit en aucun cas d’occulter les réalités politiques de terrain mais plutôt de placer la perspective du côté de l’espoir en présentant l’immense richesse d’un patrimoine trop souvent méconnu et aujourd’hui en péril. C’est pourquoi, nous évoquerons les difficultés mais surtout les espoirs car présenter et diffuser la richesse du patrimoine d’orient c’est promouvoir et par là même protéger le patrimoine de l’humanité toute entière. La protection du patrimoine étant un corolaire à la protection des peuples, promouvoir sa protection c’est œuvrer à la qualité de notre avenir commun.

Notre équipe
fr_FRFrench
fr_FRFrench